1/2
Info ▶
 

Comments







3 Responses

  1. Je me dois de re9pondre e0 vos appre9ciations laisse9es sur la dernie8re gamelle puis ,ici, la capomgnie de Bacon me sied mieux. Je la prends comme un compliment . Diderota0! vous me faites le0 trop d honneur , je suis en cyclo-pe9destre et encore, en ve9lo ,j y peine. Bref je suis loin da0 eatre une lumie8re, j ai bien besoin d eatre e9claire9 suivant le cycle de jour ou de nuit . Certes comme cet illustre mode8le, je pre9fe8re commenter, faire s agiter la pense9e plutf4t que de m enfermer et d imposer les miennes dont , pour parler vrai, je ne sois pas sur qu elles existent. Si elles sont, elles le sont selon des constantes inde9pendantes d elles comme de moi au moins en partie, mon libre arbitre a des re8gles dont j ignore les lois. . Elles sont volatiles , perplexes, critiques d elles meames, en queate, quoi j aime la pense9e curieuse ,vagabonde,inattendue, peut eatre, cre9erais je un blog, un de ces jours, mais je crains de m y ennuyer.aba0Calemboursta0bb est re9ducteur. Vous eates expert en la matie8re. Vous savez que la cre9ation de chaines se9mantiques, les inventions de polyse9mies et de catachre8ses sont de puissants antioxydants, elles de9capent les discours trop bien ficele9s, les libe8rent de leurs herme9tismes, ouvrent des portes entre les mondes imaginaires et le monde dit re9el. C est une chance de savoir en jouer sans pre9tention, gratuitement. Ce n est pas cote9 en bourse,sinon , vous m auriez surnomme9 abCalembourse d Hambourga0bb..Je de9couvre ,tardivement,l impact de ces billevese9es auxquelles, je n accordais , gue8re d importance et dont je me de9fiais meame si je me re9galais et m amuse,vraiment, dans l oralite9 du jeu.. Les gens se souviennent de mes saillies , intellectuelles, j entendsa0! Ils les ont ve9cus,les vivent comme des moments de poe9sie, des passages incessants de aba0l autre cf4te9 du miroira0bb.Ils viennent m en parler dans la rue, au cine9ma, au the9e2tre Lors d une feate familiale, j ai retrouve9 des amis de mes fre8res, plus jeunes que moi. Ils se souvenaient de jeux d esprit faits dans les anne9es 64, les avaient utilise9s pour enseigner des de9monstrations e0 leurs proge9nitures.Mon e9tonnement fut d autant plus grand, que si je les connaissais, plus ou moins, nous n e9tions ni dans la meame classe ni dans le meame bahut. La cre9ation de cet univers, y embarquer le quidam est funambulesque, il demande un sens des situations d une pre9cision horloge8re. Il procure des plaisirs complices ,des voyages insoupe7onnables.L humour est une de9fense autant qu une prise de risque, celui de perdre le cre9dit preate9,e0 tort, aux gens dits se9rieux. La gravite9 s impose , parfois. Mais le rire aba0pansea0bb beaucoup de plaies et ouvre le champ e0 des e9changes plus profonds de9nue9s d hypocrisie et de compassionnel dans des moments graves. Il me plaeet d espe9rer mourir dans un e9clat de rire, tirer un dernier trait d esprit, histoire de relativiser un e9ve9nement grave mais pas si se9rieux , une dernie8re mise en abime avant de me faire des cendres. L e9pitaphe pourrait eatre aba0ici git un occis, mort d un trait d esprit,de9coche9 avec humour, Passant,sourit avec belle humeur ,toi ,aussi tu meursa0!a0bb. Si e0 la fin de l envoi, je touche, Rostand pour moi,fut une de9couverte, je m escrimai e0 l imiter mais son panache ne me convenait pas, il e9crivit l Aiglon, je reste une bise et meame,selon un moody standard, une triple buse. Cela reste une histoire de plume.

    By: Safy
  2. Hot damn, loinokg pretty useful buddy.

    By: Heiner
  3. Free knowledge like this doesn’t just help, it promote decaormcy. Thank you.

    By: Rosemary

Grafik • Cartel 011


Abiuro, together with other studios and illustrators, was invited to contribute with a personal work for the exhibition called Grafik.

The exhibition took place at Cartel 011, in São Paulo, Brazil.


Comments (3)